top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurDr A A Mundewadi

Traitement réussi à base de plantes ayurvédiques du syndrome hépatorénal

Le syndrome hépatorénal est une affection médicale caractérisée par le développement d'une insuffisance rénale chez les patients atteints d'une maladie hépatique chronique avancée. Près de 40 % des patients atteints de cirrhose du foie et d'ascite (accumulation de liquide dans la cavité abdominale) courent le risque de développer cette affection. Les lésions rénales qui en résultent sont fonctionnelles et non structurelles, et on pense qu'elles résultent de la constriction des artères rénales, avec une vasodilatation concomitante à la périphérie du corps. Le syndrome hépatorénal de type 1 a une survie moyenne de 2 à 10 semaines, tandis que le type 2 a une survie médiane de 3 à 6 mois. La transplantation hépatique est actuellement le seul mode de traitement en médecine moderne, qui peut améliorer la survie à long terme ; cependant, cette procédure est d'un coût prohibitif, implique une longue période d'attente et peut entraîner de graves complications. Des tests sanguins et urinaires ainsi que d'autres tests comme l'échographie abdominale peuvent aider à diagnostiquer d'autres causes d'insuffisance rénale, puisque le syndrome hépatorénal est principalement un diagnostic d'exclusion. Aucun médicament moderne spécifique n'est actuellement connu pour être utile dans le traitement de cette condition. Il est important de rechercher des facteurs déclenchants tels que l'infection et l'obstruction, qui peuvent être potentiellement traités complètement, avec des chances d'inverser la situation. La paracentèse (élimination de l'eau accumulée de la cavité abdominale) peut soulager les symptômes et peut également aider à inverser partiellement la condition. Le syndrome hépatorénal est une condition médicale où l'institution opportune d'un traitement ayurvédique à base de plantes peut changer radicalement le mauvais pronostic caractéristique de cette maladie. Traitée avec de fortes doses de plantes médicinales, l'ascite peut être pratiquement éliminée en deux à trois mois. Selon la gravité des lésions hépatiques et rénales, les paramètres hépatiques et rénaux reviennent à des niveaux proches de la normale en trois à six mois. Il est important de commencer le traitement au plus tôt afin d'obtenir un maximum de résultats bénéfiques.


Il est également important de maintenir le moral du patient, car la médecine moderne n'a pas grand-chose à offrir d'autre que la transplantation hépatique, et la plupart des patients peuvent être dévastés en recevant cette information. Un suivi régulier du patient est indispensable par différents professionnels de santé dont le néphrologue, le médecin généraliste et le nutritionniste. Cela peut aider à maintenir la santé et les soins quotidiens du patient et à détecter toute situation médicale nouvelle ou imprévue. Les plantes médicinales ayurvédiques sont généralement poursuivies à fortes doses jusqu'à ce que le patient soit complètement asymptomatique, avec des paramètres hépatiques et rénaux stables pendant au moins trois à quatre mois. Après cela, la posologie des médicaments peut être progressivement réduite avec une surveillance attentive. Afin de prévenir une rechute, chez la plupart des patients, il est conseillé de continuer à prendre quelques médicaments pour les reins et le foie à long terme, voire à vie. La plupart des patients peuvent mener une vie presque normale avec une bonne qualité de vie et avec le minimum de médicaments possible. Les plantes médicinales ayurvédiques peuvent donc être utilisées dans la gestion réussie et complète du syndrome hépatorénal. Syndrome hépatorénal, traitement ayurvédique, plantes médicinales.

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Gestion ayurvédique de la douleur

La douleur est l’un des symptômes les plus courants qui obligent les gens à consulter un médecin ; c’est également l’une des principales causes d’invalidité chronique et de mauvaise qualité de vie. Ce

Gestion de la douleur

La douleur est l’un des symptômes les plus courants qui obligent les gens à consulter un médecin ; c’est également l’une des principales causes d’invalidité chronique et de mauvaise qualité de vie. Ce

Comentarios


bottom of page